Les traitements orthodontiques de compromis

Chaque personne présente des défis particuliers mais les adultes ont souvent des attentes et exigences particulières concernant l’orthodontie.

Leurs motivations à entreprendre un traitement sont très variées. Parfois, la présence d’un problème fonctionnel chronique devenu handicapant les incite à consulter. Dans d’autres cas, des années d’usure affectent certaines dents et celles-ci nécessitent des corrections orthodontiques pour minimiser les dommages futurs. Cependant, malgré la présence de multiples problèmes, certains ne désirent corriger que l’aspect inesthétique de leur dentition.

traitements-orthodontiques-compromis-casablanca shadow3
tiboute5
traitements-orthodontiques-compromis-casablanca
Traitement de compromis vs traitement complet

Pour diverses raisons, les adultes s’informent souvent de la possibilité d’entreprendre des traitements de « compromis » visant à faire quelques corrections limitées par rapport à une approche globale.

Idéalement, il est indiqué d’entreprendre des corrections globales ou de faire un traitement complet visant à maximiser les bénéfices esthétiques et fonctionnels et favoriser une meilleure stabilité des corrections obtenues.

Cependant, dans certains cas, il peut être possible d’offrir des plans alternatifs de traitement qui constituent un certain compromis par rapport à ce qui serait considéré comme une approche idéale.

L’orthodontie pour améliorer l’esthétique

Lorsqu’un patient qui n’est plus en croissance (adulte) présente un déséquilibre important entre les mâchoires et décide de ne pas avoir recours à une intervention chirurgicale qui rétablirait l’équilibre entre ses mâchoires, un traitement de compromis peut être envisagé. L’orthodontie peut, dans un tel cas, améliorer plusieurs aspects esthétiques et fonctionnels de la dentition sans toutefois corriger la position des mâchoires ou certaines irrégularités dans l’engrenage des dents du haut avec celles du bas.

Les corrections limitées ont souvent comme objectif d’améliorer l’esthétique sans toutefois apporter des changements à la fonction d’une dentition qui, elle, peut être problématique.

Exemples de corrections orthodontiques limitées à certaines parties de la dentition

-Fermeture d’espaces entre quelques dents antérieures
-Fermeture d’un espace postérieur afin d’éviter de poser un implant ou un pont à l’endroit où une dent est manquante ou a été extraite
-Redressement de dents basculées en vue de poser un pont ou un implant
-Correction de rotations simples sur les dents antérieures (dents tournées)
-Déplacement d’une dent endommagée pour permettre au dentiste d’y faire une meilleure restauration
-Correction de quelques dents en préparation à la pose d’une prothèse partielle par le dentiste
-Corriger les dents antérieures seulement, parfois à une seule arcade (haut ou bas); cette approche n’est pas toujours possible.

Les traitements de compromis ont des limites

Nous nous faisons demander régulièrement s’il est possible de faire des corrections limitées ou un traitement de compromis. Souvent, les patients ne voient qu’un seul aspect de leur problème sans saisir la complexité des corrections orthodontiques nécessaires pour corriger leur problème. Leurs attentes ne sont alors pas réalistes. Voici des exemples classiques : « une seule dent croche », quelques dents avancées, des problèmes à une seule arcade, etc. Bien que nous voulions répondre aux attentes des patients dans la mesure du possible, il est souvent impossible d’offrir des options de compromis car ce qui nous est demandé est irréaliste.

Plus d'informations